NLF © - Nydenlafée Laetitia Combe -Tous droits réservés - all rights reserved.

Toutes les images continues dans ce site ne sont pas libres de droit et leurs utilisations sans le consentement de l'auteure sont strictement interdites.

Animation stop motion - travaux enfants des ateliers arts plastiques 2016-2017 dirigés par Laetitia Combe NLF à l'Atelier expérimental de Clans

Lors de la création de l'association Atelier Expérimental il y a 21 ans par l'artiste plasticienne Isabelle Sordage, l'objectif était de mener des actions de sensibilisation dans le haut pays niçois, un territoire de vallées alors enclavées où l'accès à l'art et à la culture était difficile. Grâce à l'accueil d'artistes au sein de résidences à la Villa les Vallières, à la création d'ateliers et à l'organisation de rencontres pluridisciplinaires en réseau avec les centres d'art et de recherche, l'Atelier Expérimental a créé un projet de création collective au sein du village, dans un esprit d'ouverture qui lui confère une identité particulière, hors du grand tourbillon médiatique et spectaculaire de l'art.

Aujourd'hui, avec la diffusion directe des savoirs, grâce au développement des outils de communication et de transport, l'accès à la culture et à l'art prend un tout autre visage.

Comment se positionner face aux demandes d'instances publiques qui prônent une forme d'accessibilité à l'art qui empêche tout développement en dehors des champs conformistes? Comment créer une école de pensée qui recherche une orientation au delà des chemins généralement empruntés? Comment créer une harmonie et un dialogue entre le système artistique proposé à travers les institutions et les perspectives qu'offre une voix différente parfois radicale? Comment cette radicalité peut-elle éveiller des curiosités chez créateurs locaux déjà implantés sur le territoire et la population? Et comment générer et garder active une implication de leur part?

Pendant 20 ans l'AE a offert aux artistes un espace de réflexion à la hauteur de la qualité des échanges proposés. Et durant ce même temps l'AE a fourni aux enseignants de pratiques artistiques les lieux et les financements possibles pour créer des ateliers dans le village. Cette fondation collective présente une véritable richesse qui menace chaque année de disparaitre. Et pour cause : sa fragilité, l'écueil d'une éphémérité qui lui confère une intensité toute particulière, mais également le manque de subventions allouées à la culture. En conséquence, la difficulté de faire perdurer des résidences et des ateliers se fait sentir et cela même avec l'aide des bénévoles et de la municipalité, qui prête les locaux nécessaires à l'accueil d'un tel dessein. C'est malheureusement le cas pour de très nombreuses petites structures artistiques.

L'Atelier Expérimental a toujours accueilli les propositions faites par les personnes impliquées dans un processus de création personnelle. Ce fut encore le cas cette année, lors de l'Otium 2017 avec l'intervention de deux clansois, Samuel Kernin et Béatrice Magnez qui ont ouvert l'Otium en proposant une scène ouverte le 1er Juillet qui faisait suite à l'exposition √OEAEA.

 

Les travaux des ateliers enfants que j'ai dirigé ont également été présenté.

 

L'intention ayant toujours été de favoriser les rencontres et d'ouvrir le champs des possibles afin de conclure à un objectif commun, celui de la création.

La présence même de l'Atelier Expérimental, dans l'environnement du village et son engagement auprès de sa population, est un acte de résistance.

Fanzine L'Artocrate // Otium // juillet 2017